Licenciements à Jeumont : sanctions sans sommation

jeudi 19 septembre 2019
par  Mutos
popularité : 6%

Revenons sur quelques événements survenus à Jeumont en Août dernier... Des licenciements prononcés pour des comportements certes inadmissibles, mais justiciables de sanctions moins irréversibles qu’un renvoi sans appel.

Lorsque la direction a présenté, au niveau Framatome, sa charte éthique, la voix de la CGT s’est élevée pour avertir que les sanctions devaient rester proportionnées aux fautes et ne devaient pas aggraver la situation des salariés concernés. La direction s’était alors engagée à rester sur la voie de la prévention, de l’écoute et du soutien aux salariés.

Or, sur Jeumont, il semblerait que la direction distribue les sanctions « à la tête du client » et tende à en appliquer un peu rapidement les plus drastiques.

La CGT rappelle que, dans l’esprit du code éthique de Framatome, le volet « répression » n’a vocation à être appliqué que lorsque l’ensemble des pistes de prévention a été examiné sans succès. C’est en ce sens nous nous sommes exprimés lors du CSEC du 11 Septembre 2019.

Télécharger au format PDF la déclaration de la CGT Framatome
Télécharger au format PDF le tract de la CGT Framatome Jeumont