Avance, Hercule, ou le grand projet d’EDF pour un retour en arrière de 75 ans...

vendredi 13 septembre 2019
par  Mutos
popularité : 4%

Il y a près de 75 ans naissait EDF, en application du programme du Conseil National de la Résistance, mais au grand dam des lobbies financiers qui voyaient un juteux marché se transformer en service public géré pour le bien de tous. Depuis, ils n’ont eu de cesse que de vouloir le récupérer, au détriment de l’ensemble des usagers. Depuis 1996, EDF est ainsi grignotée peu à peu. Aujourd’hui, le gouvernement Macron s’apprête à enfoncer les derniers clous dans le cercueil de l’intérêt général.

La CGT et l’ensemble des autres syndicats s’opposent à ce projet, une « avancée » judicieusement baptisée « Hercule », qui renverrait la fourniture d’électricité trois quart de siècle en arrière, vers un marché livré aux appétits débridés des marchés financiers.

Le coup d’envoi de notre action est prévu pour le Jeudi 19 Septembre 2019. Nous vous tiendrons « au courant » de la suite. Mais d’ores et déjà, vous pouvez vous informer sur les enjeux de ce dossier et vous associer aux actions déjà planifiées ! Usagers, futurs salariés « verts » ou « bleus », salariés de l’énergie et particulièrement de la filière nucléaire, même sous-traitants ou futurs filialisés, nous sommes tous concernés !

Télécharger au format PDF le tract intersyndical
Télécharger au format PDF la lettre intersyndicale aux députés et sénateurs
Télécharger au format PDF le communiqué de la FNME-CGT
Télécharger au format PDF l’analyse CGT du projet Hercule
Télécharger au format PDF l’appel intersyndical au 19 Septembre 2019
Télécharger au format PDF l’appel de la FNME-CGT au 19 Septembre 2019
Télécharger au format PDF le tract de la FNME-CGT sur Hercule
Télécharger au format PDF l’appel de la CGT Framatome St-Marcel du 19 Septembre 2019
Télécharger au format PDF l’appel de l’Union des Syndicats CGT Framatome au 19 Septembre 2019
Télécharger au format PDF l’appel de la CGT Framatome Courbevoie au 19 Septembre 2019
Télécharger au format PDF le tract de la FNME-CGT
Télécharger au format PDF le tract de la CGT ENGIE
Télécharger au format PDF le livret de propositions de la FNME-CGT

Appel au 19 Septembre

Appel intersyndical à la grève du 19 Septembre 2019

Appel de la FNME-CGT à la grève du 19 Septembre 2019

Avis et analyses de la CGT

Un peu d’histoire...

Il y a presque 75 ans de cela, le 8 Avril 1946, était créée « Électricité de France » en nationalisant les anciennes compagnies privées d’électricité, en application du programme du Conseil National de la Résistance. La loi, imposée malgré de fortes réticences des lobbies patronaux, passa grâce entre autre à un soutien massif du PCF et de la CGT.

Depuis, ces mêmes lobbies ont tenté de reprendre peu à peu les bénéfices de la production et de la distribution d’électricité. Nous voyons tous les jours les effets de leurs efforts, lorsque nous sommes harcelés de démarchage commercial pour un fournisseur ou un autre, issus de la dérégulation du « marché de l’énergie ». Ceux-ci, tel des dealers, nous promettent des prix réduits durant trois ans par rapport au tarif réglementé, présenté comme un croque-mitaine collectiviste rétrograde... sans préciser qu’EDF est tenu de leur fournir l’électricité à un prix très bas tout en assumant les coûts de fonctionnement et d’investissement dans l’infrastructure.

Pourtant, si les Français bénéficient d’une électricité à un tarif encore modique, délivrée au travers d’un réseau remarquablement stable et produite d’une manière fortement décarbonée avant même que le réchauffement climatique ne défraie les chroniques, c’est bien grâce au CNR et à la loi n° 46-628, votée il y a maintenant 73 ans. Notamment, grâce au service public, la France a pu développer durant les années 1970 et 1980 une filière nucléaire largement reconnue comme une des plus sûres au monde.

Or, dans les années 2000, EDF, peu à peu « réformée » dans sa structure même, a été elle-même soumise à la concurrence, à la pression de rentabilité et au diktat des dividendes. Il s’en est suivi d’abord un rognage progressif mais systématique du statut des agents EDF, dit « IEG », établi initialement pour les protéger de toute pression financière et garantir leur implication dans le service public. Puis l’optimisation financière a gagné l’entretien de l’infrastructure, entraînant une baisse de résilience de celle-ci. Ces dernières années, certaines régions ont connu des « blackouts », ou coupures généralisées, chose qui ne s’était pas vu depuis des décennies. La stabilité du réseau est naturellement remise en cause lorsque le prix auquel on peut vendre le courant importe plus que la mission de la fournir de manière stable et régulière. Quant au renouvellement du parc, les décisions d’investissement sont repoussées année après année pour bien sûr raisons financières, mettant en risque la capacité de production, qui heureusement avait été largement anticipée du temps du service public.

« Hercule », kezaco ? Et pourquoi ne pas faire confiance au fils de « Jupiter » ?

Maintenant, le gouvernement Macron, dans la droite ligne de ses autres réformes funestes, impose à EDF le projet « Hercule », visant à en sceller la financiarisation. Il ferait avec l’électricité ce que ses prédécesseurs ont déjà réalisé avec par exemple, le gaz et le rail : confier les lourds investissements d’infrastructure à l’Etat, donc au contribuable, tandis que la distribution et la vente seraient bradées à des pseudo-« investisseurs ». Ceux-ci n’auraient dès lors rien à débourser pour construire des centrales, mais juste à en revendre l’énergie produite et ainsi, collecter de juteux bénéfices sans le moindre risque !

C’est pourquoi la CGT s’oppose fermement à ce projet Hercule, qui vise à transformer un service public acquis de haute lutte il y a trois quarts de siècle en un marché chaotique dont les dernières années nous ont déjà montré quelques aperçus des effets pervers.

Présentation simple et claire du projet « Hercule » sur le site de la CGT-Energie du 77

https://cgt-energies77.fr/fr/actualites/elle-est-loin-lhistoire-dhercule-demi-dieu-agricole-et-de-labondance

ENGIE : le précédent qui nous fait craindre le pire...

http://cgt-engie.fr/

Analyse CGT du projet Hercule

Une de nos hypothèses, à la CGT, c’est que chaque citoyen est capable de comprendre une pensée complexe. Alors, nous avons décidé de partager la nôtre au sujet du projet Hercule.

Vous trouverez donc ci-dessous, quelques pages d’analyse de l’historique, du contexte, des objectifs et des conséquences de ce projet, ainsi que les propositions que défend la CGT au travers de sa FNME pour un grand Service Public de l’Energie...

Propositions de la FNME-CGT pour un Service Public de l’Energie

Tracts et communications intersyndicales

Tract intersyndical du 24 Juin 2019

Lettre du 4 Juillet 2019 aux Députés et Sénateurs

Tracts de l’US et des sites Framatome

Appel à la mobilisation de l’Union Syndicale Framatome

Appel à la mobilisation du site de St-Marcel

Appel à la mobilisation du site de Courbevoie