lundi 7 février 2022
par  Mutos

Grève du 26 Janvier 2022 pour refuser le bradage d’EDF : forte mobilisation, l’intersyndicale appelle à continuer l’action

Ce 13 Janvier, le gouvernement annonçait qu’EDF devrait racheter 20 TWh au prix fort sur les marchés de gros, pour les brader à ses concurrents à 1/5 du prix d’achat au jour de l’annonce. Cette mesure revient à racketter EDF d’environ 8 milliards d’euros, sans pour autant résoudre l’envolée des prix de l’électricité, mais en mettant en danger la pérennité de la filière nucléaire française.

Suite à cette annonce gouvernementale, les quatre fédérations syndicales représentatives au sein d’EDF ont appellé à une journée de mobilisation le 26 Janvier. La CGT Framatome s’est jointe à l’appel intersyndical EDF et a appellé les salariés de Framatome à participer aux mobilisations locales. Près de la moitié des salariés EDF étaient en grève le 26 Janvier et le mouvement va continuer.

Vous trouverez ci-dessous le tract interfédéral d’appel à la grève, la lettre ouverte à Bruno Le Maire, Ministre ministre de l’Économie, des Finances et « de la Relance » (sic), un tract de la FNME-CGT (Fédération Mines et Energie) à l’image de « La cigale et la fourmi » de Jean de La Fontaine, et le tract interfédéral de bilan de la journée du 26.

N’oubliez pas, si vous souhaitezvous mobiliser lors des prochaines actions, que pour les salariés en télétravail, la grève peut prendre la forme d’une déconnexion d’au moins 2 heures, et qu’il reste nécessaire de vous déclarer en grève auprès de votre manager.

Forte mobilisation le 26/01/2022 contre le relévement de l’AReNH
Appel à la grève - 26/01/2022
La concurrence et l’EDF - Fable
Lettre ouverte à Bruno Le Maire






Articles les plus récents

mardi 25 janvier 2022
par  Mutos

Appel à la grève le 27 Janvier pour les salaires

Face à un contexte social et économique désastreux, encore aggravé par des politiques antisociales, il y a urgence à se mobiliser massivement.

Certes, des mobilisations et des négociations ont permis d’obtenir des revalorisations de salaires. Mais trop souvent encore, les négociations sont au point mort ou les propositions des employeurs loin du compte.

C’est pourquoi les organisations CGT, FO, FSU, Solidaires, Fidl, MNL, Unef et UNL appellent à une mobilisation interprofessionnelle le Jeudi 27 Janvier 2022, et soutiennent les actions et mobilisations à venir pour exiger des augmentations de salaires et défendre les emplois et les conditions de travail.

Il est urgent et indispensable d’agir toutes et tous ensemble par la grève et les manifestations, pour l’augmentation immédiate de tous les salaires du privé comme du public, des allocations pour les jeunes en formation et en recherche d’emploi, ainsi que des pensions des retraité.e.s. !

Vous trouverez ci-dessous l’appel intersyndical, le tract de l’UGICT pour le dégel des salaires, et enfin l’appel Île-de-France à une grande manifestation parisienne.

mercredi 19 janvier 2022
par  Mutos

Pétition « Mesures pour concilier garde d’enfants et (télé)travail »

Depuis maintenant deux ans de crise sanitaire, un problème se pose systématiquement pour les parents dont un enfant ne peut être scolarisé. En conséquence, beaucoup d’entre nous sont contraints au travail à domicile en présence des enfants, d’autres laissent seuls des enfants en bas âge pour venir travailler dans les ateliers. Nombre d’entre nous ont dû consommer, voire anticiper, des congés pour faire face. Nos activités ne sont pas compatibles avec le cumul « garde d’enfant » et « (télé)travail » ! Les conséquences nous impactent tous, que nous ayons ou non des enfants.

A plusieurs reprises, nous avons interpellé la direction de Framatome afin qu’elle ouvre un dispositif de type « Jour COVID Enfant » en cas de fermeture de classe ou de cas positifs au sein du foyer, et donne la possibilité aux managers d’adapter les plannings à ces situations.

Sans réponse favorable, nous appelons aujourd’hui les salariés à appuyer nos demandes en signant et en faisant signer la pétition ci-dessous.

lundi 29 novembre 2021
par  Mutos

NAO 2022 : revendications CGT

Les NAO centrales 2022, notamment Salaire et Temps de Travail, arrivent bientôt. La CGT a consulté ses syndiqués et chaque fois que c’était possible sur un site, l’ensemble des salariés. Après discussions internes à partir de tous ces retours, les principaux éléments de nos revendications ont été établis.

Ces premières grandes lignes ont fait l’objet d’une déclaration lors de la réunion dite « R0 » de la négciation, au cours de laquelle la direction apporte le bilan de l’application de l’accord NAO 2021.

La direction n’a pas répondu à toutes les questions envoyées préalablement par la CGT et ses valeurs de la masse salariale de 2021 sont contradictoires avec celles des années antérieures. C’est pourquoi nous avons exprimé nos doutes quant aux valeurs données par la direction, notamment sur l’utilisation pleine et entière des sommes allouées au titre de l’accord NAO pour 2021, et demandé des chiffres précis et justifiés.

Il est à noter que la CGT a été la seule OS à exprimer ses renvendications clairement par une déclaration. La CGT entend ainsi peser sur la négociation à partir de l’ensemble des remontées du terrain, exprimées par les syndiqués et les consultation de l’ensemble des salariés.

Des revendications plus détaillées suivront cette déclaration.

jeudi 28 octobre 2021
par  Mutos

Convention Collective de la Métallurgie : tous devant l’UIMM le 25 Novembre !

Le 25 Novembre, la CGT Métallurgie marche sur l’UIMM !

Depuis 2016, des négociations sont engagées entre le patronat de la métallurgie, l’UIMM, et les syndicats. L’UIMM, qui tient le stylo, veut imposer des reculs conséquents et casser des droits qui avaient été peu à peu conquis par de nombreuses luttes au cours des deux derniers siècles.

La CGT a proposé une Convention Collective de progrès, porteuse de prospérité pour tous. Mais sur tous les sujets, l’UIMM n’en a tenu aucun compte et entérine les reculs les plus dramatiques.

Le texte de ce « Dispositif Conventionnel » sera mis à la signature fin 2021. C’est pour cela que nous devons montrer notre détermination et notre force. La manifestation du 25 Novembre portera la lutte dans la rue, devant le siège de l’UIMM, rue de Wagram à Paris.

Les trois tracts ci-dessous détaillent les propositions de l’UIMM et de la CGT, afin que vous puisiez vous faire votre avis. Le premier est général et montre la structure et les méfaits du texte proposé par l’UIMM. Le second détaille les implications pour les Ingénieurs, Techniciens et Cadres, qui ne seront pas épargnés par cette réforme. Enfin, le troisième illustre comment la prime d’ancienneté sera supprimée si cette réforme passe, entraînant des baisses de salaire pour tous...

Dernière minute : nous étions plus de 7000 devant l’UIMM !

jeudi 24 juin 2021
par  Mutos

Edvance : EPR2 à Lyon : donnez votre avis !

La direction d’Edvance veut passer le projet EPR2 à Lyon. Un accord a été négocié sur les conditions de transfert des collègues Edvance en Mise à Disposition depuis Framatome qui, travaillant sur EPR2, seraient déplacés d’IdF vers Lyon. Il est actuellement proposé à la signature jusqu’au 15 Septembre.

Nous considérons cette négociation comme une étape dans le processus de transfert, qui suit celle de la consultation des instances. Nous estimons que tout au long du processus, les salariés doivent pouvoir intervenir.

Une enquête avant les négociations avait révèlé des préoccupations beaucoup plus vastes que les seules conditions de transfert, portant également sur la carrière et le métier des salariés transférés. La CGT a porté dans ces négociations la revendication d’intégrer ces dimensions, en plus des améliorations des conditions immédiates de transfert, mais s’est vu opposer une fin de non-recevoir de la direction, qui a maintenu les négociations dans le périmètre strict des conditions matériels de transfert.

Nous vous livrons donc dans un tract ci-dessous les réflexions de la CGT à l’issue des négociation, mais nous souhaitons également recueillir votre avis en tant que salariés concernés par ce projet, avant de nous prononcer pour ou contre la signature.

Conformément à notre démarche, nous allons consulter nos adhérents, élus et mandatés. En parallèle, un sondage, dont vous trouverez le lien ci-dessous, vous est proposé jusqu’au 10 Septembre, pour nous donner le temps de croiser vos réponses avec celles de nos syndiqués, élus et mandatés et décider ainsi de notre signature.